Instincts Insoupçonnés

Couverture d’ouvrage : LA RECLUSE - Instincts Insoupçonnés - Saison 2
Éditions :Livre: 19,90 €
ISBN : ISBN : 979-10-326-4327-3
Taille : 16,00 x 22,00 cm
Pages : 278

Un roman pour le moins licencieux, riche en rebondissements, où se mêlent l’amour, le sexe, et l’utopie.

Synopsis:

La vie n’est pas si simple pour Shonnah, après 14 ans de réclusion passés en tête à tête avec son geôlier. Son goût de la liberté et son adaptation avec le monde extérieur s’entrechoquent et l’amènent parfois à confondre la réalité et l’utopie… C’est le syndrome de Peter Pan !
Doit-elle y voir une marginalisation spirituelle des êtres qui l’entourent, ou cela provient-il tout simplement des nimbes de son esprit détraqué ?
Samuel, le jeune homme dont elle est amoureuse, ainsi que Virgile, son jardinier, en paieront-ils les pots cassés ?
Pour cette âme égarée, une seule question se pose : comment trouver le chemin de sa destinée ?

BIOGRAPHIE DE L'AUTEURE :

  • A savoir, ses trois derniers romans sont parus chez la prestigieuse maison d'édition Sydney Laurent : "UN ÉTUDIANT A SANG FROID" (décembre 2018), "LES LETTRES DE CRYSTAL" ( décembre 2019, et LA RECLUSE - Mémoire insoupçonnée - Saison 2.

  • Une fois de plus, Michèle Neveux, cette septuagénaire dans l'air du temps, nous délivre cet ouvrage, le douzième de sa création, intitulé : LA RECLUSE - Instincts insoupçonnés - Saison 2 , lequel met en avant les états d'âme de son héroïne.

  • Pour cette passionnée d'écriture, qui noircit les pages avec célérité, cet opus fait figure de consécration. Est-ce un curieux bémol à sa production ? La vie qui passe sera seule juge pour nous donner la réponse.

 

 

Parution :
Maison d’édition : Les éditions Sydney Lauret
Extrait :

Je viens de passer ces six derniers mois cloîtrée dans cette geôle que représente la maison de Jefferson Delmas. Six longs mois d’hiver, durant lesquels j’y ai vécu en autarcie en pianotant sur le clavier de mon ordinateur ce que fut ma vie sous son joug ; aussi, je me convaincs, et ce, pour mon salut, de mettre bientôt un terme à cet isolement.

Le visage de ma psy s’éclaire quand je lui annonce que je suis déterminée à aller de l’avant :

— Vous voilà devenue raisonnable ! Regardez-vous dans un miroir : vous avez dépéri et vous avez l’air d’un zombie !

Cette image dégradante de moi et sa mimique horrifiée me font pouffer de rire.

— Je sortirai d’ici au mois de mai !

Immédiatement, des images luxuriantes défilent devant mes yeux, les rayons du soleil émergeant de derrière la forêt en balayant d’une clarté dorée la pelouse.

LIRE LA SUITE

Je vois les fleurs éclore, et les papillons bleus et blancs voleter autour d’elles. Je vois les abeilles butiner fébrilement au cœur de leur pistil. Je vois les merles pépier dans le gazon aux abords des taillis

REGROUPER
Critiques :Nicole Leroux-Morlet a écrit:

correspondante de presse :

J'ai donc commencé ton tome deux, voici quatre jours et je l'ai terminé hier, prise au piège de cette séductrice sorcière de Maulévrier. On ne s'ennuie pas avec tes personnages ! Et j'ai bien aimé le jeu avec le lecteur qui le fait s'interroger sur ce qui est de l'ordre du réel ou du fantasme, de la vie de l'héroïne ou de l'auteur. Quand on comprend que c'est cette perverse d'écrivaine qui a forcé sur les champignons hallucinogènes et qu'elle nous a bernés le temps d'un passage dans un univers parallèle, il est trop tard pour le lecteur qui aura perdu avec plaisir tout son sens de la rationalité...


Couverture d’ouvrage : LA RECLUSE - Mémoire Insoupçonnée - Saison 1
Éditions :Livre - 1er édition: 20,90 €
ISBN : ISBN : 979-10-326-3704-3
Taille : 16,00 x 24,00 cm
Pages : 292

Un roman percutant où explorer les méandres de l'amour et de la reconstruction personnelle

 

Synopsis:

 

Kidnappée quand elle n’avait que quatre ans, Shonnah a grandi séquestrée, sous la coupe de Jefferson Delmas, un homme brutal et abusif ; pourtant, dans cette maison claquemurée, elle se souvient avoir été heureuse…
Quand elle décide de passer outre sa tyrannie, le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité — très différent de ce que son bourreau lui a inculqué dans le passé… Fragilisée par ces années de réclusion qui l’ont tenue loin du monde, fortifiée par une volonté indestructible de tenir bon, coûte que coûte, découvrira-t-elle les secrets de son histoire personnelle ?
En goûtant à la liberté, Shonnah plonge dans une aventure sans retour possible, qui mettra en péril son équilibre et sa survie.

 

BIOGRAPHIE DE L'AUTEURE :

  • Éditant sans relâche depuis 2010, et après plusieurs romans à suspens, thrillers, etc, les deux derniers étant parus aux Editions Sydney Laurent, Mich Neveux nous dédie son onzième opus, genre Huis-clos : "LA RECLUSE - Mémoire Insoupçonnée", suivi bientôt de la Saison 2 : "LA RECLUSE ' Instincts insoupçonnés".
  • Toujours aussi perceptive, l'auteure nous destine ce roman sombre et déchirant, dans un grand panel de couleurs reflétant le bocage normand.
  • En libérant son âme d'artiste-peintre ( ayant reçu de nombreux prix de grande finaliste à Deauville et à Nice, avec la possibilité d'exposer à New-York), Mich Neveux nous dévoile, à travers ses mots, sa passion récurrente pour le troisième art.
Extrait :

EXTRAITS DU LIVRE

… Je parle de ce temps qui laisse des traces infimes sur les visages, en modulant les traits et en formant des petites ridules sur les tempes. Pour le reste, je n’ai pas réellement conscience du temps qui se définit en heures, en minutes ou en secondes ; ce temps qui s’égrène en forgeant notre vie à deux sur fond de désert plat dépourvu de fioriture et dénué de sens. Autrefois, les dates sur le calendrier me donnaient la perception de la période où nous évoluions, en m’apportant sérénité et réconfort, mais Jeff les ayant subtilisés, il ne me reste maintenant qu’une vague idée des évènements survenus quelques années plus tôt, et, en conséquence, je ne me souviens plus de mon âge.

 Avec l’impression de marcher sur une grève, mes pieds s’enlisent dans le sable en laissant des empreintes indélébiles derrière moi

LIRE LA SUITE

Je ne me souviens pas de la mer, encore moins des coquillages et des petits crabes courant sur ses rivages.

Je ne me souviens de rien !

Je vois tout cela sur les cassettes que Jeff passe le soir sur son magnétoscope, afin de rompre la monotonie de la journée.

********  ... / ...

« Comme dans un vieux film, ressassé cent fois, je vois Jeff rentrer d’une soirée trop arrosée. Ses habits sont maculés de vinasse. Il m’attrape par les cheveux et il veut que je l’embrasse. Je lui dis qu’il me fait horreur et je pleure de plus belle, assise à la table de la cuisine.
— Ah, comme ça, je te dégoûte, ma beauté ? Eh bien, viens par ici !
Il retire précipitamment sa chemise souillée, et me forçant à me lever, il approche mon visage de sa poitrine.
J’en éprouve un haut le cœur. Je pleurniche en me débattant :
— Non, laisse-moi. Tu sens le vomi !
J’essaie de me dégager, mais il m’empoigne de plus belle et m’empêche de bouger :
— Alors, comme ça, je te dégoûte ? Eh bien, espèce de petite saloperie, tu vas faire ma toilette ! Lèche mon bras pour le nettoyer ! Allez ! Lèche-le donc !
Son odeur poisseuse me remplit les narines. Je sais que je n’ai pas le choix et que je dois obéir pour le calmer, sinon, que va-t-il inventer d’autre pour me harceler, et m’humilier encore davantage ? Je m’attends toujours au pire ! ».
Je songe à Samuel qui vit à mille lieues de ces clichés sordides, et je m’interroge : quelle image retient-il de moi, entre la sauvageonne qu’il a rencontrée dans les bois, et l’étudiante qui essaie par tous les moyens de faire illusion ?

REGROUPER
Couverture d’ouvrage : LES 7 PÉCHÉS D'OYA - Légende d'une meurtrière
Éditions :Livre - 1ère édition: 20,90 €
ISBN : 979-10-326-4868-1
Taille : 16,00 x 24,00 cm
Pages : 284

Un thriller captivant entre traditions et tribulations sanglantes.

 

Synopsis:

 

Jion, Chine, 1989. La naissance d’Oya signe le début d’une enfance marquée par l’isolation, la pauvreté et le manque d’affection. Des années plus tard, son caractère impulsif et ambigu ne cesse de dériver vers des tendances bien plus sombres et manipulatrices.
À la recherche de son identité, ses pas la mènent en France, dans la ville phocéenne de Marseille et le quartier de la Canebière. Elle est prête à tout pour parvenir à ses fins et régler ses comptes telle une guerrière légendaire.
Son mari, Lee Pan, qu’elle a épousé par intérêt, parviendra-t-il à la comprendre et à lui faire entendre raison ?

 

BIOGRAPHIE DE L'AUTEURE :

  • Éditant sans relâche depuis 2010, et après plusieurs romans à suspens, thrillers, etc, les deux derniers étant parus aux Editions Sydney Laurent, Mich Neveux nous dédie son onzième opus, genre Huis-clos : "LA RECLUSE - Mémoire Insoupçonnée", suivi bientôt de la Saison 2 : "LA RECLUSE ' Instincts insoupçonnés".
  • Toujours aussi perceptive, l'auteure nous destine ce roman sombre et déchirant, dans un grand panel de couleurs reflétant le bocage normand.
  • En libérant son âme d'artiste-peintre ( ayant reçu de nombreux prix de grande finaliste à Deauville et à Nice, avec la possibilité d'exposer à New-York), Mich Neveux nous dévoile, à travers ses mots, sa passion récurrente pour le troisième art.
Parution :
Maison d’édition : Les éditions Sydney Lauret
Genres :
Extrait :

Bientôt, grand-mère Xiu tomba malade et se mit à tousser violemment. Oya alertant ses oncles, les brus de la vieille dame se dérangèrent pour la soigner. Au bout de quelques jours, alors qu’elle se rétablissait à peine, Li Sha et Mia estimèrent qu’il faisait beaucoup trop froid dans cette demeure pour rester à son chevet et s’en retournèrent dans leur foyer.
Leurs maris, Ru et Shang (les fils de grand-mère Xiu), tempêtèrent, mais aucune d’elles ne céda. Convaincus de protéger leur mère des intempéries, ils décidèrent d’isoler la toiture de la maison de Xiu avec de vieux journaux et de la paille.
Ainsi, en allant chercher les provisions dans le grenier, Oya put enfin, et surtout quand elle sut lire couramment le Pinyin, s’instruire des nouvelles qui paraissaient dans la presse.
Au bout d’un moment, grand-mère qui s’énervait de ne pas la voir revenir, frappait le plafond avec sa canne afin qu’Oya l

LIRE LA SUITE

entende et finisse par redescendre.
— Mais, que fait-elle donc là-haut ? s’écriait la vieille femme d’une voix acariâtre… Qu’elle pactise avec les esprits malfaisants ne m’étonnerait guère. Pauvre folle d’Oya qu’elle est !
Voilà donc ce à quoi grand-mère Xiu faisait allusion en taxant sa petite fille de dévergondée :
— Ne lui avait-elle pas tiré la langue dès sa naissance?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sous son allure désinvolte, Hou-Chi, l’ancien apprenti du privé Yuan Fù Xìng, se montra toujours précis et méticuleux. En célibataire de vingt-huit ans, le jeune homme vivait encore chez ses parents dans la banlieue de Shanghaï, tout en suivant en alternance les cours de l’école de police. Après ce double assassinat perpétré trois mois plus tôt, et le même jour, on le muta dans le district de Jiashan pour servir de coéquipier à l’inspecteur Deweï, dans le but d’éclaircir cette affaire.
Puisqu’il travaillait déjà pour Yuan Fù Xìng (abattu dans les douches du complexe de tir de Minxing), il put fournir aux officiers de police des explications concernant la concubine de Lee Pan, mais il demeura très circonspect sur la personne qui avait commandité sa filature : son patron, Yuan Fù Xìng, restant rigoureusement discret à ce sujet.
Repassant au crible l’office du privé, en espérant y recueillir l’élément « epsilon » qui lui permettrait de faire la synthèse entre les deux meurtres, le carnet du boss également disparu, il ne détecta aucun indice.

 

REGROUPER
Couverture d’ouvrage : LES 7 PÉCHÉS D'OYA - Légende d'une meurtrière
Éditions :Livre - 2ème édition: 20,90 €
ISBN : 979-10-326-4868-1
Taille : 16,00 x 24,00 cm
Pages : 284

Un thriller captivant entre traditions et tribulations sanglantes.

 

Synopsis:

 

Jion, Chine, 1989. La naissance d’Oya signe le début d’une enfance marquée par l’isolation, la pauvreté et le manque d’affection. Des années plus tard, son caractère impulsif et ambigu ne cesse de dériver vers des tendances bien plus sombres et manipulatrices.
À la recherche de son identité, ses pas la mènent en France, dans la ville phocéenne de Marseille et le quartier de la Canebière. Elle est prête à tout pour parvenir à ses fins et régler ses comptes telle une guerrière légendaire.
Son mari, Lee Pan, qu’elle a épousé par intérêt, parviendra-t-il à la comprendre et à lui faire entendre raison ?

 

BIOGRAPHIE DE L'AUTEURE :

  • Éditant sans relâche depuis 2010, et après plusieurs romans à suspens, thrillers, etc, les deux derniers étant parus aux Editions Sydney Laurent, Mich Neveux nous dédie son onzième opus, genre Huis-clos : "LA RECLUSE - Mémoire Insoupçonnée", suivi bientôt de la Saison 2 : "LA RECLUSE ' Instincts insoupçonnés".
  • Toujours aussi perceptive, l'auteure nous destine ce roman sombre et déchirant, dans un grand panel de couleurs reflétant le bocage normand.
  • En libérant son âme d'artiste-peintre ( ayant reçu de nombreux prix de grande finaliste à Deauville et à Nice, avec la possibilité d'exposer à New-York), Mich Neveux nous dévoile, à travers ses mots, sa passion récurrente pour le troisième art.
Parution :
Maison d’édition : Editions Nombre 7
Extrait :

Bientôt, grand-mère Xiu tomba malade et se mit à tousser violemment. Oya alertant ses oncles, les brus de la vieille dame se dérangèrent pour la soigner. Au bout de quelques jours, alors qu’elle se rétablissait à peine, Li Sha et Mia estimèrent qu’il faisait beaucoup trop froid dans cette demeure pour rester à son chevet et s’en retournèrent dans leur foyer.
Leurs maris, Ru et Shang (les fils de grand-mère Xiu), tempêtèrent, mais aucune d’elles ne céda. Convaincus de protéger leur mère des intempéries, ils décidèrent d’isoler la toiture de la maison de Xiu avec de vieux journaux et de la paille.
Ainsi, en allant chercher les provisions dans le grenier, Oya put enfin, et surtout quand elle sut lire couramment le Pinyin, s’instruire des nouvelles qui paraissaient dans la presse.
Au bout d’un moment, grand-mère qui s’énervait de ne pas la voir revenir, frappait le plafond avec sa canne afin qu’Oya l

LIRE LA SUITE

entende et finisse par redescendre.
— Mais, que fait-elle donc là-haut ? s’écriait la vieille femme d’une voix acariâtre… Qu’elle pactise avec les esprits malfaisants ne m’étonnerait guère. Pauvre folle d’Oya qu’elle est !
Voilà donc ce à quoi grand-mère Xiu faisait allusion en taxant sa petite fille de dévergondée :
— Ne lui avait-elle pas tiré la langue dès sa naissance?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Sous son allure désinvolte, Hou-Chi, l’ancien apprenti du privé Yuan Fù Xìng, se montra toujours précis et méticuleux. En célibataire de vingt-huit ans, le jeune homme vivait encore chez ses parents dans la banlieue de Shanghaï, tout en suivant en alternance les cours de l’école de police. Après ce double assassinat perpétré trois mois plus tôt, et le même jour, on le muta dans le district de Jiashan pour servir de coéquipier à l’inspecteur Deweï, dans le but d’éclaircir cette affaire.
Puisqu’il travaillait déjà pour Yuan Fù Xìng (abattu dans les douches du complexe de tir de Minxing), il put fournir aux officiers de police des explications concernant la concubine de Lee Pan, mais il demeura très circonspect sur la personne qui avait commandité sa filature : son patron, Yuan Fù Xìng, restant rigoureusement discret à ce sujet.
Repassant au crible l’office du privé, en espérant y recueillir l’élément « epsilon » qui lui permettrait de faire la synthèse entre les deux meurtres, le carnet du boss également disparu, il ne détecta aucun indice.

 

REGROUPER

LA COUVERTURE DE CE LIVRE SE PRÉSENTE EN 3D (RELIEF)

SON TITRE EN LETTRES DORÉES

 

LE LIVRE FAIT 3 cm d'épaisseur

LE SOLEIL TRISTE

Couverture d’ouvrage : LA JABOTIERE - Le soleil triste - Tome 1
Éditions :Livre - 1ère édition: 15,00 €
ISBN : 978-2-9533266-2-8
Taille : 16,00 x 21,00 cm
Pages : 221

synopsisSYNOPSIS

Empreinte de son atavisme normand, Mich Neveux, l'ainée d'une famille de six enfants, a le sentiment depuis sa naissance d'être née pour quelque chose de particulier. Une sorte d'illumination pour la peinture qui dès son plus jeune âge révèle son esprit artistique et rebelle.

  • Élevée dans le cadre conformiste des années d'après-guerre, endoctrinée et se sentant incomprise, elle parvient à s'exprimer au travers de son art, avec la certitude de n'être née que pour ça.

  • Vers l'âge de 26 ans, elle rédige quelques nouvelles et aussi des poèmes, non édités à ce jour.

  • Dans ce roman quelque peu autobiographique,elle nous promènera aux abords de la Seine, dans sa ville navale du Trait, en nous imprégnant de la vie ouvrière des chantiers navals de la région, et du port autonome de Rouen.

  • Les aléas de la vie lui permettront d'atteindre ses objectifs. Autodidacte, elle sera propulsée, non au sommet de la gloire, mais dans le tourbillon d'une vie tourmentée, pour laquelle elle n'est pas préparée.

  • Confrontée au monde artistique de la musique, au travers de "LA JABOTIERE" Tome 2, qui viendra se conjuguer à sa passion intrinsèque, elle fera abstraction de sa vie personnelle.

  • Jeune fille secrète et timorée au départ, elle deviendra au cours des années une femme libérée ... Ne craignant pas le nombre des années.

  • Une sorte de "cougar", recherchant inopinément la valorisation de soi...

  • Un Toy boy, tendre et généreux jette son dévolu sur elle. Il l'aime. C'est un artiste lui aussi. Il parvient à la comprendre et à la rendre heureuse.

 

 

Parution :
Maison d’édition : auto-édition
Artistes de couverture :
Genres :
Extrait :

 

LIRE LA SUITE

A bien y regarder, la petite broche offerte par Rose à Azéline, n'avait pas changé d'un pouce. Le métal doré ne s'était pas altéré car elle l'avait très peu portée, et les deux hirondelles aux yeux couleurs rubis, posées au dessus du panier fleuri, lui paraissait être le symbole, maintenant, de ce que sa mère avait voulu pour elle.

  • Elle était sûrement trop jeune à l'époque pour comprendre la sérénité que représentait ce bijou qui, somme toute, sans grande valeur, avait déjà une signification importante.

  • Il aurait fallu qu'elle apprenne d'abord ce qu'était l'osmose et l'entente parfaite, dépeintes si souvent dans les livres où les protagonistes vivent dans l'harmonie et le calme, flottant sur des petits nuages cotonneux, sans souci réel de régler leurs factures, ou de ce qu'il y aura à manger dans l'assiette -  De cette vie là, elle l'eut bien voulue, vraiment !

  • Peut-être m^me en des temps antérieurs, a-t-elle pensé bien souvent et secrètement, qu'elle aurait dû naître sous un autre siècle, dans des conditions de vie plus privilégiées. Une jeune fille dont les parents, par exemple, auraient joui de biens et d'aisance, n'ayant pas réellement  besoin de travailler, ce qui aurait du permettre à leur aînée de parcourir avec ferveur les grandes pièces qui leur auraient servies de maison, et aussi de flâner dans le parc en respirant les effluves odorantes des lilas, et de toute les fleurs mauves qu'elle adorait....

REGROUPER

le prix de ce volume affiché à 22,90 euros, et qui, a l'origine, devrait comporter 350 pages environ (écriture plus réduite chez l'imprimeur), est ramené à 15 euros,

  • compte-tenu que je n'ai pu relire le BAT dans les temps impartis.

  • qu'un jeune stagiaire s'occupant de la saisie chez l'imprimeur, en partant de mon manuscrit, y a introduit des coquilles.

    • Je vous en prie, soyez indulgents !

    • Merci de votre compréhension.